Colloque : Les représentations du livre aux époques carolingienne et ottonienne

Le Labex EHNE et le Centre Roland Mousnier sont associés dans l’organisation du colloque international Les représentations du livre aux époques carolingienne et ottonienne qui se tiendra les 15-17 octobre 2015 à l’INHA et à la Sorbonne. Le colloque est organisé par Charlotte Denoël (BnF / Centre Jean Mabillon EA 3624), Anne-Orange Poilpré (Paris I / HiCSA EA 4100) et Sumi Shimahara (Paris Sorbonne / Centre Roland Mousnier – UMR 8596 / IUF)

 

colloque

Le livre prend, avec la renaissance culturelle carolingienne, une place majeure dans la société du IXe siècle qui perdure dans le monde ottonien. Sa production est suffisamment abondante pour que près de 8000 manuscrits de cette époque nous soient parvenus, et le soin apporté à la qualité de leur confection est remarquable. Les manuscrits, précieux ou non, corrigés, glosés, comparés, échangés, servent à l’action, politique ou judiciaire, à la spiritualité, à la réforme religieuse, au développement de l’« humanisme » carolingien. Dans la société et la culture chrétiennes, l’objet-livre revêt un caractère précieux et somptuaire, comme en témoignent sa place de choix au sein des trésors d’église et sa haute valeur monétaire. Il est l’incarnation à la fois de l’autorité sacrée, du pouvoir et du savoir ; investi d’une forte charge symbolique, il peut aussi être source de conflits et victime de destructions. Polymorphe, il intervient dans de multiples situations et se trouve au cœur des relations entre protagonistes : il peut être tour à tour exhibé sous l’aspect d’un rouleau, d’un codex ouvert ou fermé, mangé, foulé aux pieds, dissimulé, utilisé pour prêter des serments…

Études et notices de catalogues se multiplient pour mieux cerner l’histoire de chacun de ces objets manuscrits et de leur contenu. Reste à savoir la manière dont les carolingiens se représentent le livre, en images et en mots : loin d’être seulement matériel, le livre est aussi un objet imaginaire et imaginé. L’articulation entre sa valeur socio-culturelle et sa valeur « iconique » gagnerait à être précisée. L’enquête collective envisagée ici cherchera à dépasser la dimension archétypale du livre pour cerner, à travers une approche pluridisciplinaire combinant l’histoire sociale, culturelle et artistique, la spécificité des représentations carolingiennes et ottoniennes du livre. À la fois contenant et contenu, objet et parole, le livre véhicule un message symbolique très fort. Dans les sources écrites et iconographiques, de quel(s) livre(s) est-il question (livre indéfini, livre de loi, Bible…) ? Quel(s) statut(s) les Carolingiens et les Ottoniens lui confèrent-ils, comment le décrivent-ils ? L’importance nouvelle accordée au livre à cette période infléchit-elle les traditions figuratives antérieures ? Quel est le rapport entre le livre et le Livre par excellence, la Bible ? Entre livres de loi, livres de science, et livre de la Loi, de la connaissance de Dieu ?

L’objectif du colloque est de faire dialoguer textes et images pour mieux comprendre les sens et les valeurs que l’on donne au livre, en tant qu’objet matériel et symbolique, aux époques carolingienne et ottonienne. Pour ce faire, on s’attachera à l’analyse de l’ensemble des sources disponibles : textes de diverses natures (lois, exégèse, liturgie, inventaires de bibliothèques…), enluminures des manuscrits, ivoires sculptés, arts monumentaux.

 

Programme

 

Jeudi 15 octobre 2015

salle Vasari (INHA)

 

9h-9h45 : Introduction (Charlotte Denoël, Anne-Orange Poilpré, Sumi Shimahara)

Dire et figurer le livre – Présidence : François Dolbeau

9h45-10h15 : Charlotte Denoël, Représentations du livre au Haut Moyen Âge : essai d’une typologie formelle

10h15-10h45 : Bruno Bon et Krysztof Nowak, Autour de ‘liber’, étude (e-)lexicographique

10h45-11h15 : pause

11h15-11h45 : Isabelle Marchesin, La mise en voir géométrique du Verbe divin dans les manuscrits insulaires et carolingiens, genèse d’une tradition.

11h45-12h15 : Lawrence Nees, Design, Default or Defect in Some Perplexing Represented Books.

12h15-12h45 : discussion

 

12h45-14h15 : déjeuner

Livre, loi et autorité – Présidence : Yves Sassier

14h15-14h45 : Stefan Esders, Livre et loi

14h45-15h15 : Anne-Orange Poilpré, Dans et avec le livre : Jérôme, David et les souverains carolingiens

15h15-15h45 : pause

15h45-16h15 : François Bougard, Livre et autorité

16h15-16h45 : Helmut Reimitz, History books and the History of the Book in the Carolingian World

16h45-17h30 : discussion

 

20h : dîner

 

 

Vendredi 16 octobre

salle Vasari (INHA)

 

Livre et Bible – Présidence : Jean-Pierre Caillet

9h-9h30 : Yves Christe, De l’Ancienne à la Nouvelle Loi : un nouveau Sinaï pour Pierre et Paul

9h30-10h : Caroline Chevalier-Royet, Livre et exégèse carolingienne (livres historiques)

10h-10h30 : pause

10h30-11h00 : Sumi Shimahara, Livre et exégèse carolingienne (Exode, Ezéchiel, Apc, Evangiles ou EP)

11h-11h30 : Beatrice Kitzinger, The Gospels and the gospel book beyond the Carolingian center:

Illumination in Brittany and West Francia

11h30-12h15 : discussion

12h15-14h15 : déjeuner

Livre et liturgie – Présidence : Michel Sot

14h15-14h45 : Adam Cohen, The Book and Monastic Reform

14h45-15h15 : Cécile Voyer, Mise en abîme. Le Sacramentaire de Marmoutier et ses images

15h15-15h45 : Max Diesenberger, Livre et sermons

15h45-16h15 : pause

16h15-16h45 : Jean-Pierre Caillet, Le livre dans l’édifice cultuel

16h45-17h15 : Marie-Céline Isaïa, Le livre, un objet fragile et périssable? Paradoxes des représentations du livre dans l’hagiographie

17h15-17h45 : discussion

 

20h : dîner

 

 

Samedi 17 octobre

Sorbonne

 

Byzantins et Ottoniens – Présidence : Geneviève Bührer-Thierry

9h-9h30 : Reinhart Ceulemans, Le livre et l’exégèse dans la période macédonienne

9h30-10h00 : Kelly Linardou, Books in Books: Representations of a multivalent sign in Middle-Byzantine Illustrated Manuscripts

10h-10h30 : pause

10h30-11h : Eliza Garrison, Presentation and Representation in the Egbert Psalter

11h-11h30 : Christoph Winterer, Le livre dans le cycle apocalyptique de Bamberg et l’Apocalypse-Evangéliaire de Bamberg comme objet-livre

11h30-12h15 : discussion

12h15-14h15 : déjeuner

Livre, signes, images littéraires – Présidence : Anne-Marie Turcan-Verkerk

14h15-14h45 : Cécile Treffort, Pages blanches et livres inscrits : la figuration de l’écriture sur les livres des évangélistes dans les manuscrits des IXe-XIe s.

14h45-15h15 : Fabrizio Crivello, Les représentations du livre dans les pages frontispices

15h15-15h45 : pause

15h45-16h15 : Francesco Stella, Les représentations du Livre dans les textes poétiques carolingiens et ottoniens

16h15-16h45 : Christiane Veyrard-Cosme, Dire le livre dans les recueils d’énigmes au Haut Moyen Age : l’écrit et l’écriture comme objets figurés

 

16h45-17h30 : discussion

 

17h30-18h00 : Conclusions – François Bougard

 

Télécharger le programme ci-dessous

Programme


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *