Generis Virtus Nobilitas. Lectures impériales de la raison généalogique à l’époque moderne

Résumé de la communication prévue dans le cadre du colloque

L’entreprise généalogique, Paris, 27-28 novembre 2014

(http://humanisme.hypotheses.org/434)

Jean-Paul Zuñiga (CRH-GEI, EHESS)

Generis Virtus Nobilitas. Lectures impériales de la raison généalogique à l’époque moderne  

Le but de cette communication sera d’étudier certains aspects des transformations subies par les logiques généalogiques au cours de leurs voyages transatlantiques. Avec la conquête de l’Amérique, l’extraction et la lignée comme formes de légitimité ont été mobilisées par les Européens comme moyen de restructurer les différentes sociétés autochtones de l’Amérique espagnole, affectant de la sorte les systèmes de filiation et de représentation de la parenté dans les sociétés conquises. Les exemples des lignages de caciques (pays Mixtèque en Nouvelle Espagne, caciquats du Haut Pérou, etc.) montrent par exemple les conséquences de l’imposition d’un modèle de caciquat conçu sur le modèle du majorat du droit castillan, ainsi que celle d’un système de représentation patrilinéaire là où auparavant d’autres logiques pouvaient également régir la parenté. Les sociétés autochtones ne manquent cependant pas de s’approprier et d’intégrer de manière spécifique les apports hispaniques, construisant une manière sui generis de concevoir le lien entre les générations.

D’autre part, ces relectures coloniales de la notion de lignée ne sont pas moins importantes chez les colons qui, le plus souvent étrangers aux habitus nobiliaires castillans, proposent à leur tour une vision renouvelée de ce que l’extraction et la noblesse veulent dire. Les créoles de l’Amérique espagnole, se livrent ainsi à une actualisation de la notion de noblesse au sein de laquelle la généalogie prend une place fondamentale. Ils établissement ainsi une équivalence entre noblesse et « hispanité », l’ascendance hispanique devenant dès lors aussi cruciale que la preuve d’ascendance uniquement noble dans le cas des enquêtes de noblesse. La conformation spécifique des élites coloniales assure à ces relectures une circulation dépassant largement la sphère locale, entamant de cette manière un dialogue intercontinental aux vastes conséquences.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *