L’Epistola de Lapo da Castiglionchio : construction, reconstruction, déconstructions généalogiques

Résumé de la communication prévue dans le cadre du colloque

L’entreprise généalogique, Paris, 27-28 novembre 2014

(http://humanisme.hypotheses.org/434)

Christiane Klapisch-Zuber (EHESS)

Construction, reconstruction, déconstructions généalogiques : autour de l’Epistola de Lapo da Castiglionchio

L’Epistola de Lapo da Castiglionchio contient un petit trésor généalogique qui a subi d’intéressants avatars. L’auteur qui instruit son fils, à la fin du XIVe siècle, du passé de sa ville de Florence et de l’histoire de sa famille y énumère ses ancêtres dans la ligne paternelle et cette description s’accompagne sur l’un des manuscrits d’un schéma qui à grand renfort de lignes et d’accolades permet de suivre fort clairement les lignées et les fratries. La généalogie a été reprise dans le même esprit et poursuivie jusqu’au XVIe siècle par les descendants d’une branche émigrée de Florence. Mais au XVIIIe siècle, l’éditeur de l’Epistola, Lorenzo Mehus, introduit une remarquable confusion dans la reproduction imprimée de la généalogie en ne comprenant pas le système graphique cohérent retenu quatre siècles plus tôt. Je m’interrogerai sur les perspectives où se placent ces différents essais de construction généalogique et sur les motivations animant leurs auteurs successifs.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *