L’Europe des spectres : savoirs humanistes et mondes sensibles

L’Europe des spectres : savoirs humanistes et mondes sensibles

Colloque international

Institut Universitaire de Fiesole – Florence, Italie

Jeudi 30 et vendredi 31 janvier 2014

 

Colloque organisé par l’Institut Universitaire Européen de Fiesole et le centre Roland Mousnier (Université Paris-Sorbonne) dans le cadre du LABEX (Ecrire une histoire nouvelle de l’Europe, Axe 3 “L’humanisme européen”).

Responsables de l’organisation : Stéphane Van Damme (Institut Universitaire Européen) et Caroline Callard (Université Paris-Sorbonne)

Quittant l’approche des croyances qui caractérise fréquemment le questionnaire adressé (avec succès) par les historiens à la figure du spectre, l’objet du colloque de Fiesole est de mettre en valeur la variété des savoirs qui s’emparent des fantômes au cours du premier âge moderne: théologie, rhétorique, droit, politique,  médecine, philosophie, physique (dans le sillage des travaux de Stuart Clark sur l’optique). Ces savoirs sur les fantômes sont aussi des savoirs en lutte contre le procès pluriséculaire mené au nom de la rationalité, depuis Lucien de Samosate, contre l’illusion, autour de la définition du sensible et du visible, et menacés de devenir savoirs fantômes à leur tour. En ce sens, l’examen des fantômes participe d’une phénoménologie de l’invisible propre à un ancien régime des savoirs à retrouver.

Une histoire européenne :

La seconde ambition du colloque est de faire émerger la dimension européenne de la dispute : de la France des guerres de religion à l’Angleterre élisabéthaine, de l’Italie catholique aux terres de mission dans l’Empire, les fantômes changent de statut (esprits diaboliques, âmes en peine) en franchissant les frontières religieuses. Les spectres dessinent une géographie non seulement européenne, mais mondiale, comme dans le traité de Pierre Le Loyer, où s’ébauche une anthropologie allant des Brahmanes de l’Inde aux peuples du cercle polaire. Familier des espaces marginaux et abandonnés (ruines, cimetières, forêt), le fantôme trace aussi la carte d’une Europe tour à tour enchantée ou ensauvagée (B. Becker, J. Aubrey, J.B. Thiers).

De l’histoire des spectres à l’histoire de la hantise:

Enfin, un dernier pan de l’enquête cherchera à faire droit aux interrogations récentes issues de la littérature et de la sociologie qui ont cherché à définir “l’énergie sociale” du fantôme (Stephen Greenblatt) ou l’expérience sociale de la hantise (Avery Gordon, Michael Mayerfeld Bell), depuis des “lieux” spécifiques : scène théâtrale, champs de bataille, maisons à louer, etc. Le savoir sur les fantômes est en ce sens un savoir des lieux, dont l’examen ouvre, à nouveau frais, la question de l’expérience sociale du monde sensible.

Pour tenter de répondre aux directions d’une telle recherche, le colloque privilégiera l’approche pluridisciplinaire et des communications provenant de champs disciplinaires variés.

 

Programme

Jeudi 30 janvier

 

14h : ouverture des travaux, introduction de S Van Damme et C. Callard

 

Etre et ne pas être : vie des fantômes

Chair : Julie Brumberg (CNRS)

 

14h40- 15h10 : Maria Tausiet (CSIC, Madrid): Whispers and Shadows: Discerning Ghosts in Early Modern Spain

15h10-15h40 : Discussion

15h40-16h10 : pause café

16h10-16h30 : Jean-Pascal Gay (Université de Strasbourg) : Discernement des esprits, discernement spirituel dans la théologie française du XVIIe siècle

16h30-17h00 : Jorge Flores (EUI), A Phantom Successor: The Mughal Prince Bulaqi and his apparitions (ca. 1628-1640)

17h00-17h30 : Discussion

 

Vendredi 31 janvier

 

L’expertise spectrale

Chair : Antonella Romano (EHESS)

9h30-10h :  : Deborah Miglietta (Università degli Studi di Bari) : La polemica sugli Spettri nel Discours des Spectres di Pierre Le Loyer (1550-1634), contro Pomponazzi e Lavater

10h-10h20 : Vincenzio Lavenia (Università degli studi di Napoli) : Spiriti e imposture. Il discernimento in un testo del XVII secolo

10h20-11h10 : Discussion

11h10h-11h30 : Pause café

11h30-12h00 : Jan Machielsen (Oxford), Martin Delrio’s Disquisitiones magicae

12h00-12h30 : Tim Chesters (University of London) : Walking by night : Ghoststories  in Renaissance France

12h30-13h : Discussion

13h -14h30 : Déjeuner

 

 

Circulation des fantômes : l’espace de la hantise

Chair : Antoine Lilti (EHESS)

 

14h30-15h00 : Stéphane Van Damme (EUI) : Fantômes de l’Europe Barbare

15h-15h30 : Pierre Kapitaniak (Université Paris 8) : Thomas Bromhall and the Circulation of Ghost Stories in seventeenth-century

15h30-16h : Discussion

16h-16h30 : pause café

16h30-17h : Sasha Handley (University of Manchester), Remembering the Ghost of Old Jeffery in Eighteenth-Century England

17h-17h30 : Caroline Callard (Université Paris Sorbonne) : Raconter l’expérience spectrale

17h30-18h: Discussion et clôture des travaux


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search