L’apport de l’humanisme civil du Quattrocento à la naissance de la science politique moderne

De Coluccio Salutati (1330-1406) à Machiavel (1469-1527) : l’apport de l’humanisme civil du Quattrocento à la naissance de la science politique moderne

16 Mars 2016

Organisateur : Conférence de Frank La Brasca, Professeur émérite CESR – Tours

coluccio-21

Résumé :

Le terme aujourd’hui discuté d' »humanisme civique » a été utilisé dans les années 1960 par les grands historiens de la pensée de la Renaissance qu’ont été Hans Baron et Eugenio Garin, dont les travaux d’édition et d’analyse nous ont permis de mieux connaître cette saison de la première Renaissance qui avait été quelque peu délaissée jusque là.
Notre but est d’examiner quelques aspects essentiels de la pensée et de l’action de cette génération d’érudits, de bibliophiles, d’écrivains et de penseurs, mais aussi d’hommes d’action (la plupart d’entre eux occupèrent d’importantes fonctions politiques et administratives), qui, dans le sillage de Pétrarque (1304-1374), ont, dans la première moitié du Quattrocento, jeté les fondements de ce qu’un critique contemporain a pu désigner de « Révolution Machiavel ».

Site internet : http://cesr.cnrs.fr/actualites/manifestations/de-coluccio-salutati-1330-1406-à-machiavel-1469-1527-l’apport-de-l


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *